Allocution de Sa Majesté le roi Willem-Alexander à l’occasion du dîner d’État dans le cadre de la visite d’État au Luxembourg

Altesses royales,

Je tiens à vous remercier pour votre hospitalité et pour vos paroles chaleureuses. Mon épouse et moi-même sommes très heureux d’être ici aujourd’hui. Nos familles entretiennent en effet des liens d’amitié anciens, qui nous sont particulièrement chers. Mais le Luxembourg fait aussi partie de nos plus proches pays.

Comment illustrer en une image le caractère du Luxembourg ? Peut-être faut-il pour cela revenir à l’histoire de votre grand-duché et à l’invention du grand savant luxembourgeois Guillaume Kroll. 

Il y a quatre-vingt ans, il a été le premier à réussir l’extraction du titane à partir de minerai. Ce précieux métal possède trois propriétés intéressantes. 
Tout d’abord, bien que léger, il est très solide. 
Ensuite, il résiste à la corrosion. 
Et enfin, il résiste aussi à de fortes variations de températures. Il se prête donc aux applications les plus variées, du stimulateur cardiaque au satellite spatial.

Les qualités de ce métal sont celles qui me semblent caractéristiques de votre pays. Le Luxembourg ne l’emporte ni par la masse ni par le poids. Mais loin d’être une faiblesse, cette « légèreté » fait votre force. Car voyez où se trouve aujourd’hui le Luxembourg ! Un pays qui surpasse de loin tous les autres pays européens en matière de prospérité. Un pays respecté par le monde entier. Un pays fort et stable qui semble bénéficier de la jeunesse éternelle.

Votre influence ne réside pas dans la puissance du nombre mais dans la capacité à concilier des ambitions et des intérêts divergents. Un art que les Luxembourgeois ont cultivé durant deux siècles. Et cela n’est certainement pas sans lien avec votre place au cœur de l’Europe, entouré de pays bien plus grands. Le Luxembourg illustre la quintessence de la coopération européenne, dans laquelle les pays petits ou grands unissent leurs forces en tant que partenaires égaux.

Vous prouvez que les pays de taille modeste peuvent accomplir de grandes choses, même si cela n’est pas toujours directement visible par tous. Les plus hauts gratte-ciel de New York reposent sur des piliers d’acier du Luxembourg ! 

Les Pays-Bas peuvent s’estimer heureux d’avoir un allié aussi exceptionnel, avec lequel nous entretenons en outre un lien particulièrement étroit. Dans deux semaines, nous fêterons ensemble à Bruxelles le soixantième anniversaire de l’Union Benelux. De nombreux pays européens observent notre coopération dans ce cadre avec intérêt, et parfois même une pointe de jalousie. Le Benelux est un laboratoire expérimental dont les résultats facilitent le quotidien de tous. J’en citerai quelques exemples : la reconnaissance automatique des diplômes de l’enseignement supérieur dans les trois pays. La lettre de voiture numérique grâce à laquelle les entreprises économisent chaque année des dizaines de millions de coûts administratifs. La coopération sans entraves frontalières de nos corps de police dans la lutte contre la criminalité. Autant de mesures très utiles qui font du Benelux un précurseur de l’UE. Nous devons explorer ensemble encore d’autres possibilités.

Des pays aussi étroitement liés que les nôtres doivent s’entraider lorsqu’ils le peuvent. Les Pays-Bas sont fiers de pouvoir défendre les intérêts du Luxembourg dans les pays où il ne dispose pas d’ambassade propre.Plus des deux-tiers du produit national brut de l’Union européenne sont générés dans un rayon de 500 kilomètres autour du lieu où nous nous trouvons aujourd’hui. Le Luxembourg est le cœur d’une zone de force économique. Un cœur irrigué par ses artères de communication, notamment celles qui le relient au Limbourg et au reste des Pays-Bas !

'L’ouverture aux autres et la fierté de sa propre identité peuvent cohabiter de façon harmonieuse, c’est ce que le Luxembourg démontre au monde entier. Et c’est l’un des nombreux aspects qui rendent ce pays si particulier et étonnant.'

Il est passionnant de voir comment les Luxembourgeois gèrent la chose. En 150 ans, le Mir wëlle bleiwe wat mir sinn n’a rien perdu de sa force. Mais parallèlement, aucun pays n’est plus international que le Luxembourg, où vivent et travaillent tant de personnes venues d’ailleurs. L’ouverture aux autres et la fierté de sa propre identité peuvent cohabiter de façon harmonieuse, c’est ce que le Luxembourg démontre au monde entier. Et c’est l’un des nombreux aspects qui rendent ce pays si particulier et étonnant.

Vous êtes, Altesses royales, les représentants par excellence de l’esprit d’ouverture, de l’assurance et de la cordialité qui caractérisent le Luxembourg. Des qualités qui donnent à cette visite d’État une dimension personnelle supplémentaire.

C’est avec grand plaisir que nous approfondirons nos connaissances sur votre pays au fil de notre visite. Demain, nous nous pencherons ainsi sur l’histoire économique du Luxembourg, de l’industrie sidérurgique, fondement de votre succès, jusqu’à l’exploitation minière spatiale dont votre pays est un précurseur. Pour le Luxembourg, The sky is NOT the limit. 
Vous le prouvez depuis déjà longtemps : les petits pays peuvent aller loin, très loin !

Et vous en donnez l’exemple à tous les pays de petite taille (dont les Pays-Bas).

Altesses royales, permettez-moi de vous inviter à porter un toast.

À votre santé à tous deux, au bonheur de votre peuple et à l’amitié entre le Grand-Duché de Luxembourg et le Royaume des Pays-Bas.