Histoire

L’histoire du palais royal d’Amsterdam se divise en quatre périodes.

Un nouvel hôtel de ville (1648)

À l’origine, le palais est conçu pour être un hôtel de ville abritant toutes les autorités administratives et judiciaires. En 1648, le bourgmestre et les échevins d’Amsterdam en confient le projet à l’architecte Jacob van Campen, qui a aussi participé à la construction des palais Huis ten Bosch et Noordeinde à La Haye.

La décoration

La construction et la décoration intérieure ne sont alors terminées que pour le premier étage. Des sculpteurs célèbres sont appelés à Amsterdam pour parachever l’ouvrage. Des peintres de renom participent à l’ornementation de l’intérieur, devant symboliser le pouvoir d’Amsterdam et, plus généralement, de la République.

©Wim Ruigrok
Burgerzaal.

L’hôtel de ville devient palais (1808)

Durant un siècle et demi, l’hôtel de ville est utilisé comme tel. C’est en 1768 qu’il fait pour la première fois fonction de palais, lorsque le stathouder Guillaume V et son épouse la princesse Wilhelmine de Prusse sont reçus pendant quelques jours dans la capitale.

En 1806, Louis Bonaparte, frère de Napoléon, devient roi de Hollande. Il choisit tout d’abord de résider à La Haye. En 1807 cependant, il décide de déplacer sa résidence vers le centre économique qu’est Amsterdam. En 1808, il s’installe dans l’hôtel de ville de la place du Dam, devenu palais royal.

Le style Empire

C’est l’architecte J.T. Thibault qui est chargé de réaménager le bâtiment dans le style Empire. Le Musée royal, précurseur du Rijksmuseum vient s’y installer.

Le 2 juillet 1810, Louis Bonaparte abdique et les Pays-Bas sont annexés par la France. Napoléon autorise le gouverneur français Charles-François Lebrun à habiter le palais.

Guillaume Ier (1813)

Après la chute de Napoléon en 1813, le prince Guillaume d’Orange, le futur roi Guillaume Ier, restitue dans un premier temps le palais à la ville d’Amsterdam.
Après son intronisation, il saisit néanmoins l’importance d’avoir une résidence dans la capitale. À sa demande, la municipalité met à nouveau l’ancien hôtel de ville à disposition du roi. Ce n’est cependant qu’en 1936 que le palais devient officiellement propriété de l’État.

©Wim Ruigrok
Vroedschapskamer.

Fonction actuelle

De nos jours, le palais remplit surtout une fonction de représentation. Il est en outre régulièrement ouvert au public et abrite des expositions.

Le Palais royal d’Amsterdam est fermé jusqu’à nouvel ordre.

Il est utilisé pendant les visites d’État, pour les réceptions du Nouvel An et autres réceptions officielles. S’y déroulent également les remises de prix annuelles (Prix Érasme, Œillet d’argent, Prix royal de la peinture libre et Prix du prince Claus).

En dehors des périodes d’utilisation du palais par les membres de la Maison royale, la fondation Palais royal d’Amsterdam ouvre le bâtiment au public. Traditionnellement, une exposition éclairant un aspect historique ou artistique du bâtiment a lieu durant les mois d’été. Après la remise annuelle du Prix royal de la peinture libre en octobre, les toiles sélectionnées sont exposées au public.

Le palais a été fermé au public entre 2005 et 2009 pour cause de restauration. Des travaux de désamiantage ont été opérés, les installations techniques remplacées et les appartements d’invités modernisés et rénovés. Pour ce qui est de l’extérieur, les travaux ont duré de 2009 à 2012. Le nettoyage de la façade a redonné au palais sa couleur blanche d’origine.